DIPLÔME

Version imprimable

IUT de Besançon-Vesoul

60 points ECTS
2 Semestres

Lieu de formation : Besançon.
Niveau de diplôme validé à la sortie : Bac+3
Volume horaire global : 550
Forme de l'enseignement : En présentiel
Formation : Initiale, Continue, En alternance (Par apprentissage, contrat pro)

Contact : Francis TOUYERAS

francis.touyeras@univ-fcomte.fr


Fiche 42 maj le 30/04/2017 18:01

Licence professionnelle Matériaux et structures : fonctionnalisation et traitement des surfaces




Dénomination officielle : Licence professionnelle Matériaux et structures : fonctionnalisation et traitement des surfaces
Domaine de formation : Sciences, technologies, santé

Présentation

Le parcours-type « Transformations industrielles » se présente comme une voie professionnalisante pour les candidats ayant suivi quatre premiers semestres à l'UFR ST, à l'IUT, BTS, Classes préparatoires.
Le parcours consiste en :
Une formation découpée en 8 UE et modules, respectant, au bilan de chaque semestre, le cadrage du groupe de proposition Sciences de l'UFC.
Une articulation existe dès le semestre 4 entre le parcours-type « chimie » de l'UFR ST et le parcours type « DUT » pour faciliter les flux croisés d'étudiants entre les deux parcours (L3 et LP TSGE). Dans cette optique, des modules d'enseignement, au S4, ont été mis en place conjointement entre l'UFR ST et l'IUT afin de faciliter l'orientation.
Une mise à niveau est effectuée pendant les quinze premiers jours de la formation pour detecter et renforcer individuellement les apprenants issus de différents horizons .
La licence professionnelle Traitements de surface et gestion environnementale fait partie des formations en apprentissage du CFA Sup-FC qui est un centre de formation des apprentis dit « hors murs », il ne dispense pas directement les cours. Les formations sont mises en œuvre dans le cadre d'un partenariat entre le CFA Sup-FC et les établissements de formations partenaires habilités, actuellement l'Université de Franche-Comté et ses composantes.Pour faciliter l'insertion des étudiants dans le monde industriel, la formule du stage par alternance (3 x 2 mois) a été choisie. Cette alternance permet des retours d'expérience pour les étudiants qui se retrouvent en formation théorique. Il est à noter que la formation théorique est identique pour les étudiants en formation initiale et les apprentis. Toutefois, un contrat pédagogique spécifique aux apprentis est mis en place. Ce contrat établi entre l'apprenti, l'entreprise et le CFA-Sup permet d'assurer une bonne coordination entre les différentes parties et coordination entre les différentes parties et contribue ainsi à la réussite de ce dispositif pédagogique.
Sur les 4 dernières années, la distribution des étudiants se décompose de la façon suivante : 35 % en formation initiale, 60 % en formation par apprentissage, 5 % en formation continue dont 2 % en VAP ou VAE. Il y a peu de contrat de professionnalisation.

Objectifs

La licence professionnelle de Traitements de Surface et Gestion Environnementale a été proposée en 2002 pour répondre aux besoins régionaux et nationaux de la profession. Le traitement de surface est un domaine de sous-traitance industrielle fortement implanté dans l'est de la France grâce à la présence d'entreprises liées au transport et à la connectique mais surtout grâce à de nombreux « façonniers » de taille moyenne (PME-PMI de l'horlogerie, lunetterie, bijouterie ou sous-traitants de l'automobile et de l'aéronautique). La population active dans ce domaine est vieillissante et les formations dans cette spécialité sont de plus en plus rares voire sinistrées. De plus, la gestion environnementale liée au traitement des effluents est une problématique grandissante au vue des nouvelles contraintes qu'impose la législation (CMR, REACH, RoHS...).
Les industriels du traitement de surface ont besoin d'étudiants formés au niveau licence ayant de solides connaissances des procédés de TS et de leur mise en œuvre. La LP TSGE est la seule formation en France à enseigner cette discipline à ce niveau de qualification (niveau L du LMD). Le manque de personnel qualifié se fait sentir aussi bien au niveau des formulateurs que des applicateurs. Les entreprises sont à la recherche de personnes compétentes dans ce secteur d'activité.

Compétences

Ces professionnels issus de la formation interviennent dans les activités (ou processus) liées aux traitements et les revêtements de surface destinés à protéger, à embellir ou encore à conférer des propriétés particulières à une surface.

Compétences ou capacités évaluées

- s'adapter à l'évolution technologique

- se conformer à des processus rigoureux

- analyser et synthétiser des informations techniques

- utiliser les logiciels de fabrication et de gestion de la production

Compétences associées :

- comprendre une langue étrangère, notamment l'anglais technique

- connaître la législation du travail.